Paroles & débats


La définition de l’action publique

En le définissant comme un animal politique, Aristote et, bien d’autres à sa suite, expriment que l’Homme singulier ne préexiste pas à l’Homme social, mais que, au contraire, il nait dans sa relation aux Autres, au groupe, à la tribu, au clan, à la société. Le langage, la pensée donc, ne sont que la manifestation la plus évidente de cette socialité ontologique. L’action publique a pour ambition d’organiser la communauté pour faciliter, protéger, garantir cette émergence de l’humain.

Au fil du temps, au gré des lieux, l’action publique recouvre des aspects différents. Toujours, cependant, elle exprime, ce qui est jugé nécessaire, ici et maintenant, à la constitution de notre humanité. En ce sens, elle garantit ce bien commun qui fonde nos individualités. Sans lui, sans ce patrimoine collectif, en effet, rien de ce que nous sommes ne serait.

Ainsi, l’action publique a la charge particulièrement lourde d’assurer la disponibilité, pour aujourd’hui et surtout pour demain, des éléments essentiels à l’existence et à la coexistence des Hommes.

Il appartient aux citoyens, à leurs représentants, de définir l’action publique qui, au final, doit garantir à chacun la possibilité de construire son propre chemin d’humanité.

Au-delà des aspects techniques qui, trop souvent, masquent le sens de l’action, dans la définition d’un projet de territoire, dans celle d’un service jeunesse, ou encore dans la réflexion pour la mise en place d’une assistance à domicile, il est d’abord question, même quand on en a pas claire conscience, de choisir ce qui nous rend Hommes.

En matière de définition de l’action publique, Synoesis aborde des sujets variés : projets de territoire, politique de développement économique, politique de développement touristique, définition de l’action de CCAS, de politiques de la petite enfance ou de la jeunesse, projet d’urbanisme ou d’aménagement etc.

Partout, dans chacune de ses interventions, Synoesis porte une démarche d’intégration du projet qui lui est confié dans l’ensemble complexe que forment le territoire, les actions engagés, les moyens disponibles, les Hommes avec ce qu’ils sont, avec ce qu’ils croient. Une démarche qui s’adapte à chaque cas, à chaque territoire, une démarche respectueuse de la singularité, au rebours du benchmarking et du prêt-à-penser.

Comments are closed.